fbpx
BREVET PROFESSIONNEL Formations pour devenir Coiffeur

BREVET PROFESSIONNEL Formations pour devenir Coiffeur

QUELLES FORMATIONS POUR DEVENIR COIFFEUR?

Un métier qui encourage la formation 

Les futurs artistes coiffeurs commencent le métier par l’apprentissage de la coiffure avec un CAP coiffure. Souvent suivi par une Mention Complémentaire afin de se perfectionner dans un domaine particulier. Mais surtout la plupart d’entre eux sont désireux d’obtenir le Brevet Professionnel Coiffure (BP) qui est nécessaire pour devenir patron et/ ou avoir son propre salon de beauté. Et ce n’est pas tout! Oui, il est possible de parfaire ses connaissances en management gestion, ainsi que sa qualité de travail et améliorer ses techniques avec le Brevet de Maîtrise.

Et bien d’autres diplômes tels que :

  • BAC PRO PERRUQUIER-POSTICHEUR
  • BAC PRO COIFFURE
  • BTS DES MÉTIERS DE LA COIFFURE

 

BREVET PROFESSIONNEL COIFFURE

Le diplôme du Brevet Professionnel Coiffure est obligatoire pour ouvrir et gérer un salon.

Il permettra de créer sa propre entreprise et d’ouvrir un salon de coiffure mais il est accessible seulement après un CAP.

C’est pourquoi il est fortement conseillé de poursuivre les études de coiffure avec un Brevet Professionnel (BP).

Le diplôme niveau IV

Le BP (Brevet Professionnel coiffure) est un diplôme national reconnu par l’état.

C’est un niveau de qualification très recherché par de nombreux employeurs et il vous permet d’être votre propre patron.

En combien de temps ?

2 ans ou 1 an avec un bac pro ou autres selon le niveau de diplôme ou si vous êtes en reconversion professionnelle .

Dans le cursus classique de la coiffure, il vous faut avoir le CAP coiffure pour continuer sur une formation Brevet Professionnel Coiffure, ainsi après les 2 ans de formations et l’obtention l’examen final, il sera permis d’ouvrir et de gérer un salon.

Pour apprendre quoi?

Comme pour le CAP, la formation  vous apportera les connaissances générales et les disciplines professionnelles. Il sera temps d’acquérir de nombreuses qualifications telles que la pratique de la coiffure, de la coupe à la coloration, en passant par la mise en forme et le coiffage.

Domaines professionnels :

  • Diagnostic et conseils, 
  • Hygiène et soins capillaires,
  • Coupe,
  • Coloration et décoloration,
  • Coiffage, Mise en forme de la coiffure
  • Entretien du système pilo-facial,
  • Mise en valeur des produits
  • Postiches et perruques
  • Produits capillaires
  • Ergonomie, hygiène et sécurité
  • etc. 

Domaines généraux : 

Pendant deux ans, vous étudierez des matières très techniques du domaine de la coiffure, mais également dans la gestion : 

  • Histoire de la coiffure
  • expression française et ouverture sur le monde, 
  • Recherche esthétique
  • Diagnostic et conseil
  • Biologie appliquée, 
  • Législation professionnelle, 
  • Installation et aménagement des locaux
  • Création d’un salon, rachat ou exploitation d’un salon existant
  • Pilotage d’une entreprise
  • Gestion et management
  • Gestion d’entreprise
  • Arts appliqués

Où ?

Le Brevet Professionnel en coiffure est une formation en alternance qui s’effectue dans des centres de formations publics ou privés. Les élèves devront trouver une entreprise qui les accueillera, que ce soit en contrat d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation

Elle comprend des cours théoriques, techniques et pratiques. Et une partie en entreprise pour compléter la formation et être en contact avec la clientèle.

Pour obtenir le diplôme, il est obligatoire d’avoir une moyenne de 10 à l’examen. Il est également possible de l’obtenir par la VAE (validation des acquits)

L’objectif du BP Coiffure ?

Le BP coiffure te rendra compétant dans tous les domaines d’activité en tant que coiffeur. Il est tout aussi important pour la pratique de la coiffure que pour la gestion du salon de coiffure. À l’issue de la formation tu pourras exercer en tant que coiffeurs qualifiémanager de salon ou encore gérant de salon de coiffure ou chef d’entreprise. Que ce soit pour être à ton compte ou salarié, c’est un diplôme très demandé.

voir CAP Coiffure, MC coiffure, BM coiffure

Si vous désirez d’autres conseils prenez rendez-vous pour votre 1er coaching de 30 minutes gratuites ou écrivez-moi.

 

Découvrez la formation en ligne qui vous aidera dans la gestion de votre entreprise Formation en ligne

 

Hola

MENTION COMPLÉMENTAIRE  Formations pour devenir Coiffeur ?

MENTION COMPLÉMENTAIRE Formations pour devenir Coiffeur ?

QUELLES FORMATIONS POUR DEVENIR COIFFEUR?

Un métier qui encourage la formation 

Les futurs artistes coiffeurs commencent le métier par l’apprentissage de la coiffure avec un CAP coiffure. Souvent suivi par une Mention Complémentaire de Coiffure afin de se perfectionner dans un domaine particulier. Mais surtout la plupart d’entre eux sont désireux d’obtenir le BP coiffure qui est nécessaire pour devenir patron et/ ou avoir son propre salon de beauté. Et ce n’est pas tout! Oui, il est possible de parfaire ses connaissances en management gestion, ainsi que sa qualité de travail et améliorer ses techniques avec le Brevet de Maîtrise.

Et bien d’autres diplômes tels que :

  • BAC PRO PERRUQUIER-POSTICHEUR
  • BAC PRO COIFFURE
  • BTS DES MÉTIERS DE LA COIFFURE

Mention Complémentaire 

Le diplôme national de niveau IV

Une MC coiffure (mention complémentaire) 

Elle est aussi une formation reconnue par l’état. Cette formation permettra de compléter les connaissances acquises lors d’un CAP ou d’un BP coiffure.

En combien de temps ?

Il faut 1 an de formation pour obtenir sa mention.

Pour avoir le droit de déposer votre demande de participation à la MC, il faut d’abord avoir obtenu le CAP coiffure, ou BP coiffure (niveau V). 

Vous pouvez effectuer votre MC en apprentissage, en trouvant un salon avec lequel vous signerez un contrat pour la durée totale de votre formation.

Pour apprendre quoi?

Les artistes coiffeurs développent leurs compétences en gestion d’établissements de coiffure, en management et en relations clients. Une partie de l’enseignement est aussi destinée à l’approfondissement des méthodes de coiffure et d’entretien capillaire avec ce choix :

 La MC coloriste permanentiste. Qui permet de concevoir des formes et des couleurs dans la chevelure, ainsi que d’étudier et maîtriser les produits professionnels.

Plus précisément se spécialiser dans les techniques de coloration et de modification durable de la chevelure. Elle permet notamment d’apprendre à réaliser des mises en forme permanentes (frisage, défrisage) ainsi qu’à concevoir des effets de couleurs (mèches, éclaircissements, balayages, dégradés de couleurs…)

La MC styliste visagiste. Qui permet de maîtriser les cheveux longs, chignons, étudier la morphologie et l’éveil aux modes réaliser des coiffures personnalisées en fonction des tendances (classique, urbain, déstructuré…) et des événements (mariage, communion, défilé…). Sans oublier la pose de postiches.

Voici les matières que vous trouverez en mention complémentaire coiffure :

  • accueil et réception
  • gestion des stocks
  • gestion d’un établissement de coiffure
  • management
  • vente de produits
  • mise en valeur des produits
  • composition des produits
  • chimie
  • conseil en image
  • communication
  • expression écrite
  • techniques de coupe
  • techniques de coloration
  • etc.

Où ?

Généralement il est possible de faire sa mention complémentaire coiffure en CFA (centres de formations d’apprentis) (400heures/ an) et chez un maître d’apprentissage .

 ou en lycée professionnel. (840 heures/ an)

L’objectif de la Mention Complémentaire Coiffure ?

Avec ton diplôme de mention complémentaire coiffure, tu pourras te lancer dans le monde du travail avec plus d’assurance et un meilleur niveau d’expertise.Tu dois également être capable de personnaliser chaque coupe en fonction des attentes de son client, de s’adapter aux différentes natures et longueurs de chevelure et d’assurer la promotion et la vente des produits commercialisés en salon.

voir CAP Coiffure, BP Coiffure, BM coiffure

Si vous désirez d’autres conseils prenez rendez-vous pour votre 1er coaching de 30 minutes gratuites ou écrivez-moi.

CAP COIFFURE Formations pour devenir Coiffeur

CAP COIFFURE Formations pour devenir Coiffeur

QUELLES FORMATIONS POUR DEVENIR COIFFEUR?

Un métier qui encourage la formation 

Les futurs artistes coiffeurs commencent le métier par l’apprentissage de la coiffure avec un CAP coiffure. Souvent suivi par une Mention Complémentaire afin de se perfectionner dans un domaine particulier. Mais surtout la plupart d’entre eux sont désireux d’obtenir le BP coiffure qui est nécessaire pour devenir patron et/ ou avoir son propre salon de beauté. Et ce n’est pas tout! Oui, il est possible de parfaire ses connaissances en management gestion, ainsi que sa qualité de travail et améliorer ses techniques avec le Brevet de Maîtrise coiffure.

Et bien d’autres diplômes tels que :

  • BAC PRO PERRUQUIER-POSTICHEUR
  • BAC PRO COIFFURE
  • BTS DES MÉTIERS DE LA COIFFURE

CAP COIFFURE

Pour travailler dans le milieu de la coiffure, le diplôme : CAP Coiffure est indispensable.
Il permet d’apprendre les techniques de bases les plus courantes liées au métier de la coiffure, adaptés pour les hommes, les femmes et les enfants, mais aussi tout ce qui concerne la coloration et les permanentes.

Le diplôme national de niveau III

Le CAP (Certificat d’aptitude professionnel) est un diplôme qui est reconnu par le Ministère de l’Education Nationale. 

En combien de temps ?

À la sortie du collège en 2 ans après la classe de troisième, ou alors après une seconde professionnelle

ou

1 an ou moins selon le niveau de diplôme supérieur (Bac ou autres CAP) ou en cas de reconversion.

Pour apprendre quoi?

Domaines professionnels : 

  • Techniques de base, Création coupe et coiffage 
  • Travaux pratiques coiffure
  • Utilisation du matériel de coiffure
  • Harmonie des couleurs 
  • Arts appliqués, Dessin de coiffure CAP
  • Vente, Création publicitaire
  • Sciences, chimie
  • Cours de secourisme
  • Les produits et leurs usages

La formation enseigne également de la théorie et domaines généraux:

  • Expression et communication orale
  • Art 
  • Contact
  • Histoire de la coiffure
  • Histoire, Géographie
  • Expression française écrite
  • Education civique
  • Mathématiques
  • Vie sociale et professionnelle 
  • Etc…

Où ?

Dans un CFA (Centre de Formation des Apprentis)

C’est un centre de formation en alternance qui associe enseignements théoriques et pratiques en CAP et expérience en entreprise. Les apprentis sont des salariés rémunérés dont la formation et frais de scolarité sont financés par l’employeur ( via un contrat de professionnalisation ou un contrat d’apprentissage)

L’alternance est généralement organisée en 2 jours au CFA et 3 jours en entreprise par semaine. Pour un total 400 h/an.

Mais il faut être âgé de 16 ans minimums, 30 ans maximum, ( si vous avez 15 ans avec un niveau de 3ème vous pouvez demander une dérogation).

En Lycées professionnels ou privés : 

Comme son nom l’indique, c’est un lycée; donc sous statut scolaire à plein temps.

Pendant cette formation vous aurez des enseignements théoriques, techniques et pratiques

Et au cours de l’année vous aurez à effectuer au moins 12 semaines de stage en entreprise pour compléter la formation.

Pour le lycée pro, vous pouvez être âgé de minimum : 14 ans. Et effectuer 1 120h/an.

Il est possible aussi de suivre la formation CAP, en reconversion professionnelle. Si vous êtes demandeur d’emploi, vous pourrez bénéficier  d’une formation en coiffure. 

En candidat libre à l’examen du CAP, en suivant une formation coiffure dans le cadre d’une validation des acquis de votre expérience (VAE). 

L’objectif du CAP Coiffure ?

En tant que nouveau titulaire du CAP Coiffure, tu utilises les techniques courantes de coiffure pour hommes, femmes et enfants

À la fin de ta formation, tu devras être capable de réaliser :

  • un brushing ou une mise en plis
  • une coupe homme, femme, enfant
  • un chignon 
  • une coiffure de mariage
  • un soin du cuir chevelu
  • un soin du cheveu et soins capillaires
  • un shampoing
  • une coloration
  • une permanente
  • etc.

En tant que jeune diplômé, tu débuteras le plus souvent comme assistant dans un salon et peux également exercer la coiffure à domicile (tant que tu ne fais pas de coloration, mèches, défrisant et permanente; pour cela tu devras attendre le BP coiffure)

Sous les directives d’un responsable en salon, tu seras amené à réaliser les colorations et les permanentes.

Il te faudra un bon sens du contact et une bonne communication, il se peut que tu conseilles la clientèle. 

Tu participeras surement à la gestion des stocks, à l’organisation et au rangement du salon, ainsi qu’à la tenue du carnet de rendez-vous. Donc reste concentré et organisé.


voir MC coiffure, BP coiffure, BM coiffure,

Si vous désirez d’autres conseils prenez rendez-vous pour votre 1er coaching de 30 minutes gratuites ou écrivez-moi.

Commencer son Business: 11 questions à se poser!

Commencer son Business: 11 questions à se poser!

Vous désirez savoir ce qu’il faut faire pour commencer son business.

Faites de votre rêve une réalité !

Le rêve de pouvoir commencer son business!

Pour vous aider à réaliser votre rêve, je vous partage mes conseils et connaissances pour commencer son business.

Tout le monde n’a pas l’occasion de vivre son rêve…

Avant de passer à nos 11 questions importantes pour commencer un Business, je vais vous poser quelques questions sur vous…

Vous avez peur d’ouvrir votre propre salon ?

Vous souhaitez ouvrir votre salon, créer votre propre business coiffure / beauté…

Beaucoup de questions arrivent, elles vous font peur… elles vous font douter. Et le fait de vouloir être votre propre patron vous hante jour et nuit… Alors, comment ouvrir un salon de coiffure? Dans cet article, je vais vous donner quelques conseils que j’ai moi-même vécus à plusieurs occasions, mais avant…

Pourquoi êtes-vous effrayé de devenir le patron qui peut commencer son business?

C’est normal, vous prévoyez de vous lancer dans une nouvelle aventure. L’inconnu peut être effrayant.

Devoir se dépasser pour certaines choses et exceller pour d’autres ne sera que bénéfique pour vous.

Car le changement, reste un nouveau chalenge qui vous fera évoluer donc il n’y a pas de raison de rester bloqué par votre peur. Lancez-vous dans votre projet, entourez-vous des bonnes personnes, réfléchissez à ce qu’il vous faut pour y arriver. 

Pour votre Business, commençons d’abord avec: Qu’elles sont vos questions ?

Réfléchir à toutes les idées que l’on a.

Prenez le temps de rassembler vos questions et vos doutes.

Dans cet article Commencer son business, je vais vous aider à vous trouver, à mieux connaitre vos attentes et vous aider à définir vos objectifs pour vous permettre de mettre toutes les chances de votre côté. Cela, pour que vous parveniez enfin à vous lancer et à réaliser votre rêve!

Je vais essayer de vous indiquer le chemin à prendre, pour ne pas vous perdre dans votre création d’entreprise.

Ensuite, vous est-il possible de répondre à toutes ces questions? 

De quelle façon répondre aux questions qui restent en suspens? (Pourrez-vous trouver la réponse en étant seul ou accompagné?) Je vais vous aider à répondre aux questions juste après…

Avez-vous déjà une idée générale de ce que serait votre projet? 

Si oui, il vous sera plus facile de répondre à vos questions. 

Sinon, il faudrait faire une liste d’idée. 

Car il faut être sûr de vos choix. Si vous hésitez entre plusieurs réponses, alors prenez le temps d’inscrire sur une feuille vos différentes idées et regarder si elles peuvent fonctionner avec les réponses suivantes. Bien entendu il arrivera le moment où il faudra choisir l’option qui vous semblera la plus idéale pour votre salon de coiffure.

Je rajouterai une chose avant de commencer la liste: Quelle est votre capacité à avancer dans la vie ?

Point important, avez-vous du soutien dans votre entourage:

  • Famille
  • Amis
  • Collègue
  • Professionnel en affaires

Il faut savoir, que notre entourage, peut nous faire changer de voie très facilement. La question à se poser à leur sujet, sera « faut-il les écouter » ou au contraire « les ignorer »?

Beaucoup de personnes, par peur, elles aussi, vous diront que c’est de la folie… c’est du travail… il faut beaucoup d’argent…! Pas forcément, si vous avez bien réfléchi et étudier votre projet de création d’entreprise, vous verrez qu’ils ont tord sur pas mal de choses! En plus de cela, vous êtes motivés et ambitieux, rien que ça, vous prouve que vous avez du potentiel pour réussir et surmonter les changements de vie d’un chef d’entreprise.

Vous avez peur de commencer?

Voici la liste de 11 questions que j’ai commencée pour vous. Prenez d’abord le temps de répondre à celles qui vous sont permises puis ajoutez les autres questions qui vous passent par la tête…

  1. Comment penser à tout ;
  2. Ai-je la motivation suffisante pour relever ce défi ;
  3. Suis-je assez courageux(se) pour me lancer dans cette aventure ;
  4. Ai-je le diplôme nécessaire ;
  5. Ai-je l’expérience nécessaire ;
  6. Quel niveau de gamme choisir ;
  7. Quelle expertise avez-vous à apporter ;
  8. Quel prix appliquer ;
  9. Quel budget pour mon futur salon ;
  10. Quelle personnalité choisir pour mon salon ;
  11. Quelle décoration faire ;

Questions Bonus

C’est parti, commençons nos questions, je vais vous accompagner…

1 Comment penser à tout?

Prenez le temps de lister chaque idée nouvelle et chaque nouvelle question. 

à chaque fois, ajoutez les sur la liste. Cette liste, vous permettra d’avoir une vue d’ensemble sur votre projet. ( je fais souvent des listes pour voir ce qui est possible de faire réellement, ça me permet de chiffrer aussi la valeur des choses )

2 Ai-je la motivation suffisante pour relever ce défi ?

C’est à vous de savoir ce qui vous anime ! est-ce le gain d’argent, l’accomplissement professionnel, la passion du métier, l’envie de gérer un business…?

Chaque réponse peut vous donner une directive différente.

Si vous n’êtes pas passionné par le métier, pensez à un projet avec un manager pour s’occuper de l’équipe et des clients.

Si vous êtes passionné, prévoyez le temps nécessaire à la gestion pour ne pas vous laisser écraser sous les papiers.

3 Suis-je assez courageux(se) pour me lancer dans cette aventure ?

Comme je l’ai dit plus haut, vous avez la motivation, vous êtes ambitieux! Et si vous lisez cet article, ça veut dire que vous réfléchissez avant d’agir !

Eh oui, un commerce demande du temps de réflexion autant que de réalisation . 

Et il faut être conscient que pour certaines situations, il ne faut pas avoir peur de chercher des solutions ailleurs. C’est ce qui fera votre réussite et votre développement personnel.

Donc oui vous pourrez vous voir comme quelqu’un de courageux! Combien de personnes, autour de vous,  sont capables de faire ça?! Pas grand monde.

4 Ai-je le diplôme nécessaire ?

Comme nous le savons, avoir un salon de coiffeur nécessite d’avoir une personne diplômée en coiffure, précisément avec un Brevet Professionnel de Coiffure. 

Par contre si vous n’avez pas le BP, un associé ou un employé qui possède le Brevet Professionnel de Coiffure, vous permet d’avoir l’autorisation de posséder votre propre salon de coiffure. ( ou aussi avec le BM; brevet de maitrise en France)

5 Ai-je l’expérience nécessaire ?

Ce n’est pas parce que vous avez 10 ans d’expérience en coiffure que vous aurez plus d’expérience qu’une personne ayant fait 2 ans dans le métier. 

Le nombre d’années ne veut rien dire, c’est ce que vous avez fait pendant ces années qui comptent. Restez 10 ans derrière son siège à faire indéfiniment les mêmes coiffures sur les mêmes clientes …

… contre …

… 2 ans en formations continues, pratiquant de nouvelles techniques et cherchant les nouveaux looks et tendances! (soyez toujours à la recherche de l’évolution, on apprend tous les jours)

6 Quel niveau de gamme choisir?

Beaucoup savent, qu’il y a des niveaux de gammes différents, qui vous permettent de définir du cout des prestations , de l’investissement financier, du type de service réalisé…

Êtes-vous plutôt attiré par les choses simples, extravagante , luxueuse…?

Moi par exemple, j’étais attiré par le haut de gamme.

7 Quel expertise avez-vous à apporter?

Êtes-vous un spécialiste dans votre domaine, barbier, couleur, coupe, chignon, maquillage…

Servez-vous en pour définir vos tarifs, style de salon et niveau de gamme.

Moi, j’étais spécialisé dans les mariages, les clientes réservez des mois en avance.

8 Quel prix appliquer pour commencer son business?

Vous appliquerez un prix different, selon le niveau de gamme que vous aurez choisi, selon votre qualité de travail, selon l’emplacement de votre salon, votre prix sera à changer.

Ne pas oublier qu’en grande ville ou en campagne, le loyer ne sera pas le même, donc le tarif de vos services changera. Si vous êtes une perle rare, alors vos tarifs pourront être plus élevés …

Comme mes forfaits mariage qui étaient plus chers que mes concurrents.

9 Quel budget pour créer ou acheter mon futur salon?

Commencer d’abord par connaitre votre apport de base, c’est-à-dire, combien de votre argent avez-vous prévu d’investir dans votre salon? (écrivez-le dans votre liste)

Calculer le potentiel de chiffre d’affaires (combien de clients est-il possible de faire en 1 journée, à quel prix environ?)

Regardez le potentiel de progression du salon, (est-ce un salon qui travaille déjà à son maximum, toute la place est déjà utilisée, pas possible d’agrandir…)

Y a-t-il des travaux à prévoir (faites faire un devis)

Allez-vous informatiser votre salon ? À lire, L’importance d’informatiser votre salon.
Et si vous choisissez de l’informatiser, n’hésitez pas à demandez un devis à votre fournisseur.

Personnellement je vous conseille CLYO SYSTEMS, (je vous ferais un article pour en parler), en attendant demander votre devis et obtenez votre coaching gratuit en cliquant ici ⤵️

Et les charges fixes (combien de loyer, électricité, eau, salaire, votre salaire, assurances)

puis un dernier tour à la banque, pour savoir combien ils seront prêts à vous prêter…

10 Quelle personnalité choisir pour mon salon?

Si vous êtes plutôt classique, excentrique, si vous aimez la coiffure des années 60, punk… c’est ça qui vous aidera à donner la personnalité de votre salon de coiffure beauté. 

Style de salons différents à choisir

Bien sur, il faudra voir à le faire avec goût pour que vos clients se sentent bien, car il faut penser au type de client que vous souhaitez viser, et le marché alentour.

11 Quelle décoration faire?

La décoration sera déterminée selon votre budget, le niveau de gamme, et la personnalité que vous voulez y mettre. Il ne faut pas flamber votre portefeuille, apprenez à être raisonnable. Si vous avez des changements qui nécessitent le travail d’un professionnel, faites des devis coûts et temps. (oui pensez au temps que cela pourra prendre, pour ne pas retarder l’ouverture du salon)

Moi, j’avais opté pour des travaux en étapes c’est-à-dire sur plusieurs fins de semaine pour ne pas fermer le salon ( car c’était possible dans mon salon, ce sera peut-être différent pour vous ).

Arrivé à ce passage de l’article, vous devez avoir plein d’idées pour votre projet.

Mais il y a une étape à ne pas oublier,

La partie légale, un peu plus complexe mais obligatoire pour la création de votre rêve.

  1. Puis-je ouvrir, créer mon business seul ;
  2. Reprise ou création d’entreprise ;
  3. Quel type d’entreprise / société faut-il choisir ;
  4. Quelle assurance faut-il pour le salon de coiffure ;

J’espère qu’avec tous ses conseils, vous arriverez à mieux planifier l’ouverture de votre salon de coiffure beauté.

Questions Bonus pour Commencer son business

12 Puis-je ouvrir, créer mon business seul?

Ouvrir votre business de coiffure beauté en étant seul, peut-être envisageable, s’il n’est pas trop complexe, trop grand.

Selon la taille et le nombre d’employés, le challenge, que vous vous donnez, vous demandera plus d’investissement personnel et vous apprécierez peut-être d’avoir quelqu’un avec vous.

Si vous êtes sûr de vouloir rester seul maitre à bord, vous pourrez embaucher un manager pour vous aider dans certaines taches.

J’avais fait le choix d’avoir des managers dans chaque salon qui étaient capables de gérer le salon, pour être sûr de pouvoir m’absenter en cas de besoin.

13 Reprise ou création d’entreprise?

Si vous êtes dans un salon déjà existant: 

prenez le temps de calculer le risque de perte de clientèle suite à un changement de propriétaire.

Car lors d’un changement de gestionnaire, il est possible qu’une partie de la clientèle ne vous apprécie pas et parte.

L’équipe est-elle ancienne? Sera-t-il facile pour vous de vous intégrer? 

Allez-vous faire beaucoup de changements décoration, tarifs…?

Ces questions sont importantes pour mesurer le degré de difficulté d’une reprise.

Y a-t-il du stock de produits inclus, ou allez-vous en changer?

Pour mon salon à ce moment-là, j’ai changé les produits et certains clients n’ont pas apprécié, mais d’autres sont revenus quand elles ont appris le départ de l’ancienne propriétaire…

Ou, si vous démarrez un nouveau concept: 

Regarder le temps de progression de votre nouveau business. Chaque nouveau salon a besoin d’un moment pour se faire connaitre. Votre réputation doit faire le tour de la région.

Devez-vous prévoir une équipe dès le début?

Combien de stock de produit faudra-t-il?

Quel horaire d’ouverture? etc…

14 Quel type d’entreprise / société faut-il choisir?

Faut-il être en indépendant, avoir une société en étant seul ou une société avec associé?

Tout dépend de votre besoin de séparer votre vie privée et professionnelle. 

Sachant que chaque statut a ses avantages et ses inconvénients. Il faudra consulter un comptable pour vous assurer de choisir le bon statut, celui qui sera le plus intéressant selon votre situation personnelle, professionnelle et financière.( une autre variante peut vous aider à décider: la banque qui vous fera le prêt bancaire peut exiger un partenaire en affaires)

Pour ma part je suis plutôt favorable pour les sociétés afin de séparer mes biens privés du professionnel.

15 Quelle assurance faut-il pour le salon de coiffure:

En fait, il y a plusieurs assurances à prévoir.

N’oubliez pas de bien assurer votre salon, pour le fonds de commerce, 

les clients (en cas d’accidents comme une chute ou un vêtement abimé), 

les employés et vous-même. Car s’il vous arrive quelque chose, qui s’occupe du salon? et qui va payer votre propre salaire ou celui de votre manager? 

N’oubliez pas l’assurance juridique…

J’insiste sur l’assurance juridique car nous sommes dans un monde litigieux. C’est une partie à ne pas négliger.

Et maintenant,

Avez-vous encore peur?

Quand est-ce que vous vous lancez… Je serais ravi d’avoir vos commentaires et suivis de votre progression.

Et bravo à vous…

Retrouvez ma vidéo sur YouTube.

Comment bien facturer ?

Comment bien facturer ?

Bien souvent, nous (coiffeur) avons une certaine difficulté à savoir comment bien facturer notre travail pour qu’il soit à juste prix !

Comment bien facturer ce que vous valez?

Pourquoi, comment est-ce possible?

Eh oui, nous le savons tous, en tant que styliste, on a l’esprit créatif et passionné. Nous sommes aussi des personnes à l’écoute de notre clientèle.

Parfois cette clientèle prend plaisir à nous raconter ses mésaventures telles que – en ce moment je n’ai plus de voiture, j’ai eu un accident et la voiture est au garage ça va me couter %# €, je ne sais pas comment je vais faire…- ou mon mari me trompe avec ma meilleure amie… – oh la pauvre! 

Bien sûr on se laisse prendre au piège.

C’est vrai, c’est connu, les coiffeurs sont parfois trop gentils MAIS attention, n’oubliez pas que vous avez une qualité de travail à facturer!

On nous répète bien souvent de facturer ce que nous valons pour ne pas vendre notre talent à rabais. D’accord, mais comment bien facturer nos services? 

Je vais vous donner quelques conseils pour vous permettre de facturer votre vraie valeur.

De combien évaluez-vous votre temps? 

Estimez un prix à l’heure, ce sera votre valeur de référence. Que ce soit pour vous-même ou quelqu’un d’autre, c’est la valeur de votre temps. 

Combien vous faut-il de temps pour réaliser une coupe?

En général une coupe vaux 45 € et il vous faut environ 45 à 50 minutes pour la réaliser, ce qui nous indique que votre taux horaire serait de 60 € de l’heure.

Regardez les salons alentour, quel serait leur taux horaire? 

Cette recherche doit être rapide et simple afin de vous donner une fourchette de tarifs qui s’applique dans votre région ou secteur. 

On ne dit pas de copier les autres mais juste de regarder si vous êtes au-dessus ou en dessous du marché? 

Bien entendu comparez ce qui est comparable ( salon de quartier de 50 ans de retard vs salon récent à la pointe de la technologie )

Êtes vous un expert, spécialisé dans une catégorie de services spécifique? 

Expert en Balayage, Transformation, Coupe Femme, Coupe Homme, Barbier, Soins du cuir chevelu… êtes-vous une référence dans votre domaine? Comment bien facturer votre expertise?

Si les clients vous cherchent sur les réseaux sociaux, font des kilomètres pour vous avoir… alors pensez à augmenter votre tarif spécialisé par exemple sur les balayages, moi je suis spécialisée dans les mariages, alors mes coiffures et maquillages étaient plus chers que dans d’autres salons.

Examiner la quantité de produits qu’il vous faut pour les services techniques. 

Il faut donner une valeur à vos produits. 

Car si aujourd’hui vous passez 10 minutes pour la coloration des longueurs de votre cliente en ayant appliqué 40 gr de produit pour 30€ et que la fois suivante vous mettez encore 10 minutes MAIS cette fois vous appliquez 60 gr de produits ALORS il faudrait penser à facturer votre dose supplémentaire. 

Faite un calcul du couts de votre produit pour vous permettre de compter les doses supplémentaires qu’il faudra ajouter à votre taux horaire.
Pensez à vous informatiser pour vous aider.

Éviter les surprises de prix à votre clientèle. 

Au début du rendez-vous, prenez le temps d’examiner ses cheveux (longueur, épaisseur, qualité) discutez de ce qu’elle souhaite obtenir comme résultat et… 

Allez calculer une estimation, un prix le plus proche de la réalité (Temps : taux horaire + quantité produits = estimation) en lui précisant qu’il peut y avoir une variation de prix selon la réaction de ses cheveux. 

Et oui, pensez que ses cheveux peuvent ne pas décolorer suffisamment et qu’il faille remettre un peu de produit et donc PLUS de temps. 

Indiquez lui le prix avant de commencer pour ne pas surprendre votre clientèle au moment de l’encaissement.

Pour finir,

Arrivé à l’encaissement, ne pensez plus à la place de votre cliente, oubliez que son portefeuille vous parle. 

Vous avez travaillé de façon professionnelle, vous avez de l’expérience grâce à vos formations et le résultat est SUPERBE !  

Le SUPERBE à une valeur, cette valeur c’est à vous de la décider!

Si vous désirez d’autres conseils prenez rendez-vous pour votre 1er coaching de 30 minutes gratuites ou écrivez-moi.

Retrouvez ma vidéo sur YouTube.